Biographie

 

"Romain Hervé possède un secret, celui d'ouvrir une lucarne sur le paradis.

En effet, le regard interrogateur de ses yeux si bleus et si pleins de bonté,

c'est le regard d'un ange, mais d'un ange sans illusion"

(Le Midi libre)

 

« Le public est ému par l'intensité de la tendresse qui émane de son jeu »

(le Dauphiné Vaucluse)


« Autant que son aisance technique qui se joue de l'extrême difficulté de certains morceaux, c'est son expressivité, sa capacité à transmettre les émotions

qui font chavirer le public »

(la Provence)

 
A 37 ans, Romain Hervé est Héritier de l’école poétique du piano français, formé par les disciples d’Alfred Cortot (Pierre Froment) et de Samson François (Bruno Rigutto).

Il a étudié le piano, la musique de chambre, la lecture à vue, l'harmonie, l'improvisation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il a obtenu les Diplômes de Formation Supérieure en piano et musique de chambre mention Très bien avant d’entrer en cycle de perfectionnement.

 

Il a reçu les conseils de légendes du piano : Lazar Berman, Georges Cziffra, Dimitri Bashkirov, Leon Fleisher, Jan-Marisse Huizing, Lev Naumov.

 

Parmi ses partenaires privilégiés figurent les musiciens Laurent Korcia, Véra Tsybakov, Noël Lee, Ronan Baudry, Françoise Masset, Sylvia Sass, Lionel Stoléru et les acteurs François Beaulieu, Robin Rénucci et Francis Perrin.

 

Romain Hervé est lauréat du concours international de la société des Arts de Genève, du festival Polignac, premier prix du concours de Radio France et lauréat des fondations Cziffra et Natexis-Banque Populaire.

 

En mars 2003, il est nommé Artiste découverte-RTL du magazine Classica qui lui offre une page d’interview et la diffusion d’un CD tiré à 50.000 exemplaires. (oeuvres de (Scarlatti, Beethoven, Chopin, Brahms, Liszt, Debussy)
 

Romain Hervé s’est produit en récital et en soliste avec orchestre en France, notamment à Paris (salle Pleyel retransmis sur France3 pour le bicentenaire Chopin en 2010, salle Gaveau avec l’orchestre romantique européen, salle Olivier Messiaen de Radio France avec l’orchestre de la garde républicaine, Cité de la Musique, théâtres du Palais Royal et du musée Grévin, salle Cortot...), Rennes (Opéra), Saint-Étienne (Grand Théâtre Massenet de l'Esplanade), Cannes (Midem), Dôle (Scène national du Jura), Périgueux (Palais des congrès)…

et dans le cadre de nombreux festivals : Chopin à Nohant, Pianos Folies du Touquet, les Serres d’Auteuil, les Rencontres musicales en Artois, Clef de soleil à Lille, Piano en Saintonge, le Festival Cziffra, le Printemps musical de Saint-Jean-de-Luz, Estiv'Alès, les festivals de musique de Dinard, de Perros-Guirec, Liszt en Provence, Piano Passion, Roquefort-les-Pins, Hem, Villers-sur-Authie (Ars Terra), Pamiers (Pro Musica), Saint-Jouan-de-l’Isle (Piano en Arvor)…


Il est également invité à l'étranger : Allemagne (maison de la radio de Hanovre), Hollande (Concertgebouw d’Amsterdam, Nijmegen, Bergen), Singapour (en récital et en soliste avec le Singapore National Youth Orchestra dirigé par Robert Casteels - concerto pour la main gauche de Ravel – au Concert Hall de l’Esplanade), Suisse (Palais de l’Athénée à Genève), Angleterre (avec le Nottingham Youth Orchestra), Corée (Concert Hall du Seoul Arts Center), Japon (Musashino Civic Hall) Italie, Belgique, Espagne...


Il a participé à plusieurs émissions télévisées (France 3 et France 5) et radiophoniques notamment sur France Inter (le carrefour de Lodéon), France Musiques (concerto de Mendelssohn dans le cadre des concerts de 15h30 et invité de Lionel Esparza dans l’émission « Si loin, si proche » sur France Musiques), France Culture, Radio France Armorique, NDR Kultur et a été l’invité d’Alain Duault à l’émission dominicale Classic-Classique sur RTL. La Radio Suisse Romande lui a également consacré une émission d'une heure trente (concert et interview).


Sa carrière prend de l’envergure avec la parution en 2005 de son CD Liszt (chez Calliope) qui a été récompensé par un R10 du magazine Classica/Répertoire et le coup de cœur de l’année 2005 de la revue Pianiste.


Cet enregistrement offre, d’après Philippe van den Bosch (classica/répertoire n°70), « la révélation d’un merveilleux pianiste » et prouve que Romain Hervé est « l’un des pianistes les plus talentueux de sa génération » (le nouveau musicien, mai 2005).

Remarqué par Alain Duault (coup de cœur de la semaine de l’émission Classic-Classique sur RTL), ce disque a également été sélectionné par Harmonia Mundi pour l’opération « Talents de Pianistes ». Dix artistes ont ainsi été mis en valeur (Pascal Amoyel, Alexandre Tharaud, Frank Braley, Paul Lewis, Cédric Tiberghien ...) et un CD compilation a été édité.


Tous remarquent, à l’image du pianiste et compositeur Noël Lee, que « Romain Hervé possède une technique époustouflante et, chose plus rare et plus importante, une musicalité profonde qui dirige cette technique ».

 

A l’issue d’un récital au Concertgebouw, Jan Marisse Huizing, éminent professeur au conservatoire d’Amsterdam et directeur artistique des Holland Music Sessions, souligne que « Romain Hervé possède un jeu personnel et une forme inhabituelle de charisme qui capte l’attention de l’auditeur. Son aisance technique est celle d’un pianiste d’une grande maturité ».


Artiste singulier et sans compromis, Romain Hervé aime relever les défis (intégrale des 27 études de Chopin en récital), chercher de nouvelles approches de concert (PianOpéra, Images de l'enfance) et imaginer des spectacles musicaux-littéraires notamment "Mi-Ange Mi-Démon" et "Dialogue du Vent et de la Mer" qu'il joue en compagnie des comédiens Francis Perrin, François Beaulieu, Alain Carré et Robin Rénucci.

Son dernier spectacle "Dolmen Rhapsody" mêle projection vidéos dans le piano et musique classique bretonne avec le saxophoniste Ronan Baudry.


Son second CD consacré aux Polonaises et Mazurkas de Chopin est unanimement salué par la critique : Classica-Répertoire (« des interprétations de haut vol »), La Croix (« on en redemande ! »), 5 diapasons (« on adhère immédiatement à ce Chopin ») et 4 étoiles du Monde de la Musique pour lequel Michel Le Naour certifie : « Pour l'élégance, la pudeur et la grâce, Romain Hervé montre que le piano français a encore de beaux jours devant lui ».

Cet enregistrement a été choisi pour illustrer le livre sur la vie de CHOPIN de Sylvie Oussenko aux éditions Eyrolles.

Assurément : « Romain Hervé, un nom à retenir, un artiste à suivre » (la Provence).

 

Son dernier CD "Génération romantique" (live à la Radio Suisse) pour Saphir productions vient de paraître et a reçu le "Maestro", plus haute récompense du magazine PIANISTE

 

haut de page

 

Copyright © Romain Hervé